Warning: Parameter 1 to f_queue() expected to be a reference, value given in /home/agricult/public_html/view/01/ecrire/inc/utils.php on line 119
Ministère de l’Agriculture - La Pêche en Haiti
Unipaj Twitter Youtube Sit la an kreyòl
Logo du MARNDR Sib
Unité de Protection Sanitaire
Projet Territoires Productifs Résilients
Ouragan Matthew
Suivi des Investissements Publics
Promotion des Investissements
Appui institutionel
Filières de Production
Infrastructures rurales
Chantiers du MARNDR
Politique Agricole
secteur agricole
Accueil > Fr > Filières de Production > La Pêche en Haiti

La Pêche en Haiti

Importance de la pêche

Avec ses 1,535 km de côte, Haïti représente le deuxième pays de la Caraïbe, après Cuba, bénéficiant d’une si vaste étendue d’eau de mer, ce qui offre des potentialités considérables en matière de pêche.

Tenant compte de tous les problèmes confrontés par les pêcheurs haïtiens, le Ministère déploie des efforts considérables en vue de moderniser la pêche en Haïti à travers le développement d’une pêche artisanale améliorée et durable.

Parmi les principales activités en cours on peut citer l’installation des Dispositifs de Concentration de Poissons (DCP) le long de la côte.

Pour une production estimée à plus de 16,000 tonnes, Haïti exporte environ 800 tonnes de fruits de mer par an. Haïti compte plus de 52,000 familles de pêcheurs qui vivent de la pêche. Grâce au revenu généré par la pêche, les pêcheurs parviennent généralement à nourrir leurs enfants et à les envoyer à l’école.

Sur le plan nutritionnel, les fruits de mer constituent une principale source de protéines. De plus, les fruits de mer contiennent une grande variété de vitamines et de minéraux et une forte concentration d’acide gras important pour le développement du cerveau.

Politique Nationale pour le Développement de la Pêche en Haïti.

Le Ministère de l’Agriculture des Ressources Naturelles et du Développement Rural est l’institution qui doit assurer l’encadrement des pêcheurs et définit les lignes directrices pour le Développement de ce secteur d’activité. Dans ce sens, en février 2009 le Gouvernement, en collaboration avec d’autres institutions, a déployé des efforts considérables pour élaborer un plan d’action pour le développement de la pêche en Haïti. Ce document est le fruit d’une réflexion profonde entre des cadres du Ministère, des représentants d’ONG, des représentants des associations de pêcheurs, des entrepreneurs privés travaillant dans le secteur. Le document a été modifié après le séisme du 12 janvier 2010 dans le but d’intégrer le secteur pêche dans la reconstruction et le développement du pays.

Situation de la pêche côtière

Les pêcheurs d’Haïti pratiquent la pêche dans des conditions difficiles. Ils font face à des difficultés comme le manque d’encadrement technique, le manque d’équipements et de matériels (engins de pêche, embarcations etc) pour pratiquer la pêche dans des conditions sécuritaires. Cette situation exerce une influence négative sur le comportement des pêcheurs quand ils utilisent par exemple du matériel non sélectif et qu’ils perturbent l’habitat de certaines espèces. Dans certains endroits du pays les prises sont constituées essentiellement de poissons juvéniles qui n’ont pas eu le temps d’atteindre le stade de maturité voire de reproduction. Cette situation n’est pas différente pour d’autres fruits de mer comme la langouste, le lambi, l’écrevisse etc. Ce comportement entraine une diminution des prises par unité de pêche, une réduction de la taille des espèces capturées. Les ressources côtières sont surexploitées tandis que les ressources pélagiques profondes sont sous-exploitées par manque d’encadrement technique et de matériels et d’équipements adaptés.

De plus, les pêcheurs font face à un autre problème majeur qui est la conservation des produits de pêche. Il n’existe pas d’infrastructures adaptées pour la conservation des fruits de mer ce qui entraine la perte, après capture très élevée, d’environ 40% de la production. Le revenu des pêcheurs dépend non seulement de la production mais aussi de la qualité des produits.

Solutions

Tenant compte de tous les problèmes confrontés par les pêcheurs haïtiens, le Ministère déploie des efforts considérables en vue de moderniser la pêche en Haïti à travers le développement d’une pêche artisanale améliorée et durable. Le Ministère a organisé des rencontres entre les différents acteurs intervenant dans le secteur pour une analyse profonde des différents problèmes en vue de dégager des solutions appropriées. Celles qui ont été proposées sont développées dans le Plan National pour le Développement de la Pêche en Haïti. Les objectifs principaux du plan d’action sont (1) de permettre le développement social et économique des communautés rurales des pêcheurs à travers la pratique d’une pêche artisanale améliorée, (2) d’augmenter significativement la production et la disponibilité nationale de poisson (passer de 16,000 tonnes à 30,000 tonnes au cours des dix prochaines années), et (3) d’assurer une activité de pêche durable. L’installation des Dispositifs de Concentration de Poissons (DCP) est une des principales activités prévues pour faciliter l’exploitation des espèces pélagiques profondes.

Activités prévues pour le développement de la pêche maritime en Haïti

Parmi les principales activités envisagées on peut citer :
a)Renforcer les associations de pêcheurs
b)Installer des Dispositifs de Concentration de Poissons (DCP) le long de la côte dans les endroits réunissant les conditions nécessaires.
c)Distribuer des matériels et équipement de pêche améliorés et appropriés (embarcations, moteurs, lignes, hameçons).
d)Mettre en place des infrastructures de conservation pour préserver la qualité des produits.
e)Organiser des séances de formation en montage et pose de DCP, entretien des DCP et autres équipements (moteurs, embarcations), techniques de pêche sur DCP, manutention à bord à l’intention des pêcheurs.
f)Organiser des séances de formation en traitement et commercialisation des produits de la pêche à l’intention des marchands et marchandes de poissons
g)Organiser des séances de formation en gestion à l’intention des pêcheurs, des marchands et marchandes de fruits de mer.
h)Mettre en place un système de crédit au profit des pêcheurs et des marchands et marchandes de poissons.

Qu’est-ce qu’un DCP ?

Les Dispositifs de Concentration de Poissons (DCP) constituent des outils d’aide à la pêche de grandes espèces pélagiques, particulièrement les thonidés, pour les flottilles artisanales d’un grand nombre d’Etats insulaires. Les DCP ont un caractère attractif qui a pour effet de susciter des comportements de concentration de poissons. Les DCP sont constitués de deux parties essentielles : une partie flottante et un élément d’ancrage appelé lest ou corps mort. Les deux parties sont reliées par une ligne de mouillage, des bâches sont fixées sur une partie des cinquante premiers mètres. Elles jouent un rôle important dans la concentration des poissons. La superstructure et la ligne de mouillage du DCP permettraient aux poissons de se mettre à l’abri des prédateurs. Les poissons en bancs pourraient ainsi demeurer à proximité des lignes de mouillage et des éléments immergés des DCP, voire "se cacher" derrière, ou se grouper encore plus étroitement en cas de menace de la part d’un prédateur. De plus, toute une chaine alimentaire se développe autour du DCP favorable pour l’alimentation des prédateurs. Le DCP servirait comme point de référence physique pour les poissons dans un océan généralement dénué de tels repères. Ils retiennent pendant de longues heures ou quelques jours des bancs de poissons particulièrement les poissons pélagiques grands migrateurs.

L’exploitation des DCP requiert l’utilisation d’embarcations et de moteurs de qualité. A travers le Plan d’action, le Ministère prévoit la distribution d’embarcations améliorées et la mise en place de boutiques d’intrants de pêche.

L’exploitation des DCP permettra d’augmenter les prises et sera suivie d’installation d’infrastructure de conservation (freezers solaires, glace et chambre froide), et la vulgarisation de techniques de traitement du poisson. La réalisation de ces activités requiert la participation active des associations de pêcheurs dans la prise de décision.

L’activité de pêche requiert une bonne gestion et des pratiques de pêche responsables. La mise en place d’un système d’aménagement en collaboration avec les autorités locales, les associations de pêcheurs sous la supervision et l’appui technique du Ministère de l’Agriculture. Ce système d’aménagement sera appliqué et pour la pêche côtière et pour la pêche autour des DCP.

Le Ministère prendra toutes les dispositions nécessaires en collaboration avec des institutions de recherche locales, régionales et internationales pour avoir des informations sur les stocks de poissons (état de la ressource) pour pourvoir assurer une exploitation durable des ressources marines. Le Ministère va encourager le développement de partenariats solides entre les associations de pêcheurs et le secteur privé pour le développement d’une pêche artisanale améliorée et durable.

Télécharger le document complet du « Plan Développement de la Pêche en Haïti ».

PDF - 1.1 Mo
Pêche maritime en Haïti

Voir aussi :

L’aquaculture en Haiti

titre documents joints