Unipaj Twitter Youtube Sit la an kreyòl
Logo du MARNDR Sib
Unité de Protection Sanitaire
Ouragan Matthew
Suivi des Investissements Publics
Promotion des Investissements
Appui institutionel
Filières de Production
Infrastructures rurales
Chantiers du MARNDR
Politique Agricole
secteur agricole
Accueil > Actualités > Le ministère de l’Agriculture reçoit un stock de 56 kilos de semences (...)

Le ministère de l’Agriculture reçoit un stock de 56 kilos de semences bio-fortifiées du Panama

Cette livraison a eu lieu lors d’une cérémonie tenue à la salle de conférence du ministère de l’agriculture en présence d’un représentant de l’Institut d’investigation du Panama, Prospero Aguirre, l’ambassadeur du Panama en Haïti, Xiomara Perez et le ministre haïtien de l’Agriculture, Carmel André Béliard. Cette semence est acheminée dans le pays afin d’entreprendre des tests d’adaptation au milieu haïtien. Cette activité fait suite à une demande d’appui exprimée, en avril dernier, par le Gouvernement de la République d’Haïti au Gouvernement de la République du Panama en vue de la relancer de l’agriculture dans les départements affectés par le passage de l’ouragan Matthew.

Des mesures sont prises afin que les tests se fassent dans l’immédiat. Le ministre haïtien de l’agriculture, dans ses propos de circonstance s’engage en ce sens. « Tous les matériels et les ressources humaines nécessaires seront mobilisés pour réaliser les essais dans les meilleures conditions possibles », a promis M. Béliard ajoutant que son vœu le plus cher est le développement de ce secteur. Dans ce cas, explique-t-il, plusieurs activités importantes se tiennent simultanément. En témoignent la promotion de nouvelles techniques culturales, la promotion de la recherche et l’effort de la mise en place des pépinières un peu partout dans le pays.

La démarche de mettre à la disposition des planteurs des semences bio-fortifiées s’inscrit dans un cadre similaire. L’ensemble des activités entreprises dans le secteur est de nature à améliorer les conditions de vies des exploitants agricoles de l’ensemble du pays avec une emphase sur ceux du grand Sud dont les séquelles laissées par l’ouragan Matthew sont encore béantes.

Les données officielles montrent que l’Agriculture est l’un des piliers importants de l’économie du pays. Elle a été estimée à 27% du produit intérieur brut (PIB) en 2011 et à 24% en 2016. Il gagne en importance dans la lutte contre le chômage en fournissant 45 % des emplois dans tout le pays et 63 % des emplois en milieu rural. Cependant, des facteurs structurels et agro-climatiques ont des incidences négatives sur le développement du secteur.

C’est dans l’optique de s’adresser à ces obstacles que de telles initiatives ont été prises. La méthodologie privilégiée est que l’on met l’emphase sur à la fois sur l’urgence et des programmes structurés. Ainsi, la gestion des problèmes liés aux passages de l’ouragan Matthew tout en se penchant sur des mécanismes visant à améliorer la sécurité alimentaire de la population sont à adopter. L’essence de la Feuille de route soumise par le chef du gouvernement au ministre de l’Agriculture concerne une approche visant à structurer la politique du secteur afin de répondre aux grands défis du développement de l’agriculture haïtienne.