Unipaj Twitter Youtube Sit la an kreyòl
Logo du MARNDR Sib
Suivi des Investissements Publics
Unité de Protection Sanitaire
Promotion des Investissements
Appui institutionel
Ouragan Matthew
Filières de Production
Infrastructures rurales
Chantiers du MARNDR
Politique Agricole
secteur agricole
Accueil > Actualités > L’agronome Carmel André Belliard a été installé...

L’agronome Carmel André Belliard a été installé...

L’agronome Carmel André Belliard a été installé à la tête du ministère de l’Agriculture avec la mission de revitaliser le secteur. Le nouveau ministre projette de consolider certains acquis de l’administration précédente. Il compte également revisiter certaines initiatives et retravailler certaines interventions dans la perspective de résorber les déficiences structurelles et les inadéquations opérationnelles qui définissent le fonctionnement du secteur lequel est surtout caractérisé par un manque d’investissement.

Accompagné de ces proches, des cadres et employés du ministère de l’Agriculture, le nouveau titulaire de Damien a été installé mercredi (22 Mars 2017) dans une ambiance plutôt bouillante. Des félicitations pleuvent un peu partout dans la salle de conférence du ministère. Visiteurs et hauts fonctionnaires de cette institution, notamment le directeur général, Arnoux Severin ont fait preuve de patience en attendant l’arrivée du ministre du Commerce et de l’Industrie, Pierre Marie Du Meny qui devait procéder à cette installation. Partant du maître de cérémonie en passant par le ministre du MCI jusqu’au directeur général, on a eu que des propos élogieux à l’endroit du professeur devenu ministre.

Arnoux Severin a affirmé que le nouveau ministre a toujours fait preuve d’un attachement au secteur. Fort de cela et doublé d’une grande compétence, le responsable croit que le natif du Cap-Haitien a tout pour être le bon chef d’orchestre dont a besoin cette institution dans l’optique du développement du secteur.

Sans tarder, le nouveau chef de Damien compte se mettre à l’œuvre. Il est conscient des attentes de ce secteur. C’est ainsi qu’il croit qu’il n’est plus le temps de parler de phase d’observation. En tant que fils de la maison le ministre promet de faire vite et bien afin non seulement de permettre aux agriculteurs de vivre de leurs activités mais également afin de produire assez pour garantir la sécurité alimentaire de l’ensemble de la population.

Les défis sont de taille et les moyens limités. Mais tout indique que la volonté d’aller de l’avant va guider cette administration. La mise en place d’une banque nationale de développement agricole, la modernisation du secteur agricole, l’amélioration des conditions de vie des travailleurs de la terre, le renouvellement du cadre aratoire et culturale par la modernisation des pratiques et la conduite d’une nouvelle approche de l’exploitation agricole sont, entre autres, les défis fixés le nouveau ministre.
Carmel André Belliard mesure bien la dimension de sa mission. Il comprend que l’agriculture est la priorité des priorités du gouvernement auquel il fait partie. C’est pourquoi, il veut se mettre au travail afin de faire atterrir la vision du président de la République. Des chantiers sont déjà annoncés. Mais la consolidation de la capacité institutionnelle du Ministère, par la mise en place d’une Cellule technique constituée de cadres de très haut niveau sera la première action entreprise par cette nouvelle équipe. Selon M. Belliard, cette structure est appelée à fournir un accompagnement à la réalisation de certaines fonctions par les directions, notamment en matière de gestion des programmes et projets.