Warning: Parameter 1 to f_queue() expected to be a reference, value given in /home/customer/www/agriculture.gouv.ht/public_html/view/01/ecrire/inc/utils.php on line 119
Ministère de l’Agriculture - L’agriculture haïtienne, un virage résolu vers le développement
Unipaj Twitter Youtube Sit la an kreyòl
Logo du MARNDR Sib
AgriExt
Unité de Protection Sanitaire
Projet Territoires Productifs Résilients
Ouragan Matthew
Suivi des Investissements Publics
Promotion des Investissements
Appui institutionel
Filières de Production
Infrastructures rurales
Chantiers du MARNDR
Politique Agricole
secteur agricole
Accueil > Actualités > Dossiers > L’agriculture haïtienne, un virage résolu vers le développement

L’agriculture haïtienne, un virage résolu vers le développement

Dans le souci d’informer la population sur ses réalisations, le gouvernement a organisé ce mardi 7 octobre 2014 une journée d’échanges avec les membres de la société civile au Karibe Convention Center. C’était l’occasion pour différents Ministres de présenter à la population le bilan des réalisations de l’administration Martelly et du gouvernement Lamothe, ainsi que les grands chantiers en cours visant à remettre le pays définitivement sur la voie du progrès et du développement durable.

En cette occasion, le Ministre de l’Agriculture Thomas JACQUES, dans son intervention, a mis l’accent sur les différentes réalisations du gouvernement, notamment la lutte ardente contre l’extrême pauvreté qui est passée de 32 à 24% et l’insécurité alimentaire, dans lesquelles le secteur agricole a joué un rôle de premier plan. Les Ministères de l’Agriculture et de la Paysannerie travaillent de concert sur plusieurs projets afin de juguler les conséquences néfastes d’une pauvreté de masse trop longtemps ignorée, a déclaré le Ministre JACQUES.

Dans son exposé, le Ministre JACQUES a fait un parallèle entre la politique inefficace prônée dans le secteur agricole depuis plus de trente ans et celle d’aujourd’hui axée sur des résultats. La feuille de route donnée au Ministère de l’Agriculture a été retraduite dans son Programme Triennal de Relance Agricole (PTRA2013-2016) reposant sur quatre grands axes : l’Appui à l’Agriculture Familiale, le Renforcement de l’Agriculture à Finalité Commerciale, le Développement des Infrastructures Agricoles et l’Aménagement des Bassins Versants, le Renforcement Institutionnel et de la Gouvernance du secteur agricole.

Par ailleurs, le Ministre a précisé que, conformément à ces différents axes, un appui considérable a été fourni pour les campagnes agricoles, d’hiver et de printemps, de cette année ; environ 21,000 tonnes d’engrais, 1,011 tonnes de semences, 8,800,000 minisetts d’ignames, drageons de bananes et boutures de patates et 18,068 bons d’achat (pour achat d’intrants et autres services agricoles) ont été accordés aux productrices et producteurs à travers le pays ; ce qui a permis aux paysans de cultiver leur terre sans difficulté. L’élevage un autre pilier stratégique de la production nationale, bénéficie d’une attention soutenue de l’actuelle administration ; l’augmentation de la production des œufs qui est passée de 20.000.000 (2012) à 54.000.000 (2014) constitue un bel exemple de progrès dans ce sous secteur. Le Ministère de l’Agriculture entend, entre autres, améliorer le cheptel avec des races améliorées et plus performantes de bovins et caprins : 1,320 caprins distribués à des éleveurs, comprenant un système de crédit rotatif avec 300 chèvres et 20 bœufs en faveur de 150 familles mis en place à Cité Soleil, 6 nouvelles laiteries ont été inaugurées (Côte de Fer, Thomazeau, Gonaïves, Petite Rivière de Nippes, Plaisance, Torbeck). Dans le sous secteur de la pêche, 41 dispositifs de concentration de poissons (DCP) installés et 5 nouveaux centres de pêche communautaires construits, 50 moteurs à bateaux et 50 bateaux à moteur subventionnés.

Concernant l’axe agriculture à finalité commerciale, le Ministre a souligné la signature de protocoles d’accord, de janvier à septembre 2014, avec un certain nombre d’entreprises du secteur privé, pour plus de 129,5 Millions USD, avec des projections de plus de 7.000 emplois permanents et 15.000 emplois temporaires…

En matière d’infrastructures agricoles et d’aménagement de bassin versant, pour l’exercice 2013-2014, le Ministère a intervenu sur plus de vingt deux (22) périmètres irrigués. 50 tracteurs, 51 motoculteurs et 30 attelages ont été mis à la disposition des agricultrices et agriculteurs. Près de 200 km de pistes rurales ont été réhabilitées ou construites.

Parallèlement, en vue de consolider ces engagements du secteur sur la voie du changement durable, le Ministre a également informé sur la réforme institutionnelle en cours au ministère, en pointant le processus de mise à la retraite des cadres éligibles et la mise en place de certaines structures dont l’Unité de Passation de Marchés, l’Unité de Promotion à l’Investissement (UPI) et l’Agence Nationale de la Recherche Agricole.

En termes de répercussions sur les plans de l’attractivité du secteur, d’impacts macroéconomique et social, la contribution du secteur agricole est papable, en témoigne l’importance des accords d’investissements privés de cette année, 30 millions US$ en fin de 2013 et 129,5 millions US$ à septembre 2014 d’investissements privés, dans les filières potentielles à forte croissance : riz, banane, maïs, haricot, fruits et légumes, petit-mil et café.

Le secteur agricole a également affiché une bonne performance au cours de l’exercice 2012/2013 avec une croissance de 4.5%. Le PIB agricole a récupéré la contre performance de la période 2010-2012, de post-séisme et a dépassé celui de 2009, une année normale. C’est aussi le plus haut niveau de croissance du PIB agricole pour les cinq dernières années et le deuxième en dix ans, après la catastrophe majeure du séisme du 12 Janvier 2010. D’où l’enjeu pour l’actuel gouvernement de maintenir cette croissance amorcée.