Cadre démographique et social

Cadre démographique

Densité de la population globale

Selon les projections de l'institut Haïtien de Statistiques et d'Informatique, la population totale d'Haïti était estimée à près de dix millions d'habitants en 2009. La densité moyenne de la population s'élevait à environ 750 personnes/km2. La plus forte densité est enregistrée par ordre de grandeur décroissant dans les commune de Port-au -au-Prince (26,200), de Delmas (13,800), de Cité-Soleil (11,300) et du Cap-Haïtien (4,600). La commune de Tabarre suit de près avec environ 4,200 personnes/km2. La plus faible densité est observée à Pointe à Raquette dans l'île de la Gonâve, soit 70.


Densité de la population rurale

Densité de la population rurale globale

A l'opposée de la population globale, la densité moyenne de la population rurale est d'environ trois fois moins. Elle s'élevait, selon les mêmes estimations de l'IHSI à 224 habitants par km2 en 2009. Il faut noter que les communes de Tabarre, de Cité Soleil et de Delmas n'ont pas de zones rurales. La plus forte densité était observée dans les communes d'Arniquet et de Saint-Louis du Nord. La commune de Port-au-Prince enregistre la troisième plus forte densité de la population rurale. Cela est peut-être dû à l'exigüité de sa superficie, tout comme pour la commune d'Arniquet. La commune de Grand Boucan dans le département des Nippes détient la plus faible densité de la population rurale.


Densité de la population rurale par rapport aux terres cultivables

Cette carte traduit la pression, ou l'impact de la population rurale sur les terres cultivables. Les endroits foncés de la carte indiquent la présence d'un nombre plus important d'habitants pour exploiter les terres cultivables, bien que ceci ne sous-entende pas l'utilisation de cette disponibilité. Dans les communes de Port-au-Prince, de Croix-des-Bouquets et de Gressier où sont enregistrées les plus fortes densités, cela peut être symptomatique d'une décompte de population en zones antérieurement et jusqu'ici considérées comme rurales alors qu'en réalité ces individus n'ont rien à voir avec l'agriculture. A Port-au-Prince le ratio dépasse 35 personnes par carreau, alors que la moyenne nationale est d'environ huit. Ce ratio serait encore plus élevé si l'on considérait la superficie des terres effectivement cultivées comme base du calcul..

Atlas Agricole d'Haïti